instagram down, Like us ?

Pour un usage plus éthique des réseaux sociaux

Instagram down

La belle expression.

Salut vous j’espère que vous allez bien (la réponse est dans la *fausse* question) 😉.

Si vous vous souvenez bien, cet article médias sociaux je vous l’avais annoncé suite à la première coupure instagram il y a plusieurs MOIS maintenant (fou d’écrire cela).

Si vous vous rappelez également l’un de mes articles organisation de septembre, je vous expliquais alors, comment, mon organisation avec les garçons, mon travail, leurs activités extra-scolaires et les tâches du quotidien, me sauvaient la vie;

Et bien grâce à Instagram et ses avaries, tout à volé en éclat, et j’ai RAMÉ pendant des MOIS pour tout remettre en place; un peu comme un domino qui tombe sur des milliers alignés et qui emporte tout sur son passage… Et pourtant j’avais réussi à remettre plus ou moins ces dominos debout mais tout est retombé avec le deuxième plantage d’Instagram une semaine plus tard.

Comme l’ensemble des mes publications (sur une dizaine de comptes différents) sont toutes dans des applications de publications programmées et que les contenus sont décidés et réalisés un mois avant pour que toutes mes personnes concernées donnent leurs accords, la machine s’est enrayée très rapidement malgré mes back ups et j’ai galéré avec mon emploi parallèle à tout remettre d' »équerre ».

Car en effet jusque là je ne vous avais pas parlé de mon organisation de publication, du « travail » sur mes réseaux sociaux, vis à vis de ce que je partage avec vous; et qui constitue une activité entrepreneuriale à part entière et par la même occasionne beaucoup de travail, -ce dont je ne me plaindrais jamais puisqu’il s’agit là de mon choix et que cela me procure par ailleurs beaucoup de plaisir.

Et du coup :

Ce travail constituant la troisième branche d’un arbre plutôt important, le mien : maman, Directeur Juridique (j’ai repris une activité en télétravail en attendant la fin de mes démarches d’inscription au barreau de Paris, et pour le coup, c’est MOI qui ne prends pas le temps de finaliser l’envoi des dernières pièces alors qu’elles sont sur mon bureau😬🙄), et ENTREPRENEUR, j’ai manqué de temps le jour où mon organisation a volé en éclat.

D’ailleurs j’en profite je n’aime pas le terme d’ « influenceur »,-je n’influence personne selon moi-, je ne fais que vous partager ce qui m’anime dans cette vie et mes projections écrites modestes de blog sont un trésor que je chérie depuis plus de dix ans maintenant. 10 ans vous imaginez ? 

Je vous raconte des choses donc, pour rappel :

Il y a moi, Liza @liza.perry, mon premier compte, avant d’avoir les jumeaux.

Il y a @lizaperryfood, où je partage bien plus ce que je mange que ce que je cuisine.

Il y a enfin @my.twins.closet qui représente des morceaux de vie de mes enfants, Roman et Andréa.

Mais il y a aussi mes clients, ce dont je gère l’image sur les réseaux sociaux, pour lesquels je peux être amenée à créer l’ensemble de la stratégie digitale, comme mon amie Zoé (je vous la partage car c’est mon amie et je garantie l’anonymat à mes autres clients ^^), qui possède le don de médiumnité depuis son enfance, et qui a souhaité que je l’accompagne sur « ces trucs qu’elle ne maitrise pas » 😅, ce que je fais sur @zieyeswho.

Et il n’y a pas que Zoé. Il y a aussi ces formations que j’anime sur les réseaux sociaux, pour des étudiants, des entreprises, des associations etc.

Ces photos que je réalise principalement pour Instagram et parfois pour des campagnes facebook. Ces vidéos pour titktok, ces tweets, ces contenus rédaction pour des sites web…BREF, je ne m’épanche jamais là dessus, mais aujourd’hui (et depuis longtemps à vrai dire), j’avais envie de vous en dire plus, pour que vous compreniez (même si je sais que nombre d’entres vous le savent déjà), que partager, créer du contenu est un métier à part entière.

Cela requiert de l’envie, une forme de passion aussi, un peu, beaucoup d’organisation, et de la connaissance aussi.

Sur ce fameux algorythme notamment. On se forme aux techniques. On se forme aux contenus. On investie, on s’investie. Alors.

Au risque d’en décevoir plus d’un.e, NON le « shadowban » n’existe pas. Et NON « instagram » ne vous « cache » pas.

L’algorythme ne joue pas en votre faveur? OUI.
Pourquoi? Parce que vous ne créez pas.
Et c’est bien çà le problème.

À l’heure actuelle, Instagram a une volonté farouche de chasse aux faux créateurs de contenus, ce qui sont présentement en train de vous assommer de liens trackés (sur lesquels ils perçoivent un pourcentage en argent au clic) parce que c’est le « black friday », la « black week », ou qui vous invitent TOUS LES JOURS à participer à un CONCOURS ENTRES COPINES, parce qu’ils/elles « PENSENT À VOUS ».

NON.

Ils pensent à eux. Ils pensent naïvement que le business modèle gagnant c’est le millier de story intrusives dans leurs vies saupoudrées de code promos et de concours ménagère avec dix comptes à suivre.

FAUX.

Ils vous demanderont aussi de « liker et commenter leurs dix dernières photos pour qu’ils REMONTENT dans l’algorythme ». Si vous saviez, s’ils savaient. Mais ils/elles ne savent pas, ne créent rien, et ne sont que mercantilisme décomplexés, alignant les « collabs » de la culotte de règle au jeu pour enfant en passant par les courses alimentaires.

Parce qu’ils/elles reçoivent des « portages » et hors de question de refuser quoique ce soit, accumulons toujours plus, sponsorisons toujours plus également, en respectant bien le même speech donné par la marque avec les hashtags correspondants que vous retrouvez chez dix influenceurs.ses le même jour car c’est la même « campagne d’influence ». Ou mieux encore les « stories enregistrées » que l’on vous poste n’importe quand parce qu’il fallait « attendre la validation de la marque ». MAIS POURQUOI FAIRE CELA?
Quelle est donc la plus value d’un tel contenu?
Pour moi, aucun.
Alors oui, Instagram down, j’ai trouvé çà bien. Une sorte de pause dans cet enfer de surconsommation.
Dans cette croissance constante du plus possédant.
Et je sais que vous ne vous y trompez pas, que vous n’allez pas vers ces comptes là, ils vous fatiguent également. Mais malheureusement  ils sont aujourd’hui un dénominateur commun et je me devais d’écrire dessus car je milite littéralement pour une utilisation raisonnée et raisonnable des réseaux sociaux. 
Car au delà des problématiques de cyber-harcèlement, je trouve que ce qui est véhiculé aujourd’hui, en pleine crise sociale et PANDÉMIQUE est à la limite de la décence.

Vous me direz mais toi aussi tu partages des contenus sponsorisés Liza ?

Je vous dirai que je ne souhaite pas répondre à votre question s’il existe une chance qu’elle altère votre jugement vis à vis de ce contenu que vous semblez suivre depuis tant d’années.

Je vous dirai aussi que j’ai modifié (encore) ma stratégie digitale cette année pour mieux correspondre à mes idéaux, que j’ai « nettoyé » ma base de followers pour éviter les ghosts followers et les comptes inactifs; que non il ne s’agit pas là d’un caprice mais d’une volonté farouche de préserver ma micro communauté de fidèles, sur l’ENSEMBLE de mes réseaux sociaux, car nous sommes également (pour ceux qui l’ignorent ;)) sur Facebook, Tiktok et Youtube.

Il y aura donc un mix entre vos posts favoris et d’autres posts thématiques qui viendront compléter les posts habituels, il y aura également le retour tant attendu de la Newsletter qui vous annoncera les thèmes à venir pour la semaine et plus de contenus vidéos, Youtube une fois par semaine et réels par jour (si j’arrive à tenir à nouveau ce calendrier assez ambitieux ^^).

J’en profiterai également pour vous repréciser les « horaires » de publications (ceux qui savent savent ;)), et je remercie les followers du blog qui ont bien voulu répondre à mes sondages (nombreux ;)) lors de ma recherche de reconstruction d’organisation de publications.

Toutes ces modifications, refléxions, (re) constructions, m’ont été nécessaires pour continuer à assumer un emploi du temps de trois vies :D, et aussi pour moins partager mais mieux, ce que j’ai érigé comme standard, vous le savez :).

Pour finir, vous le savez, vous le vivez, nos vies et celles de nos enfants surtout sont pas mal bousculées; alors maintenant que je vous ai parler des changements à venir, je voulais vous dire de tenir bon, d’être forts; surtout pour nos petits, je reçois tous les jours des messages Instagram ou des emails pour me demander quels masques, quels tests, quels auto tests, etc, je vous en parle très bientôt dans un nouveau format prêt à consommer et très cout qui vous donnera des recos bien pratiques.

D’ici là, je vous embrasse, prenez soin de vous, physiquement mais également mentalement, c’est très important. ne vous mettez aucune pression, essayez de passer le maximum de bin moments avec vos proches et les enfants, et essayons tous ensemble de manifester une énergie positive qui nous portera tous vers un mieux être global.

Xo Liza

ENGLISH VERSION

For a more ethical use of social medias

Instagram down

Hi guys I hope you are all doing great 😉.

If you remember, this social media blog post was scheduled to be following the first instagram cut several MONTHS ago now (how crazy to write this right ?).

If you also remember one of my September organization posts, I was explaining to you then, how, my organization with the boys, my work, their extra-curricular activities and everyday tasks saved my life (and still does);

Well thanks to Instagram and its damage(S), everything shattered, and It took me MONTHS to put everything back in place; a bit like a domino that falls on thousands lined up and takes everything in its path … And yet I had managed first to more or less put these dominoes upright but everything fell with the second Instagram crash a week later .

As all of my publications (on ten different accounts) are all in scheduled publication applications and their contents are decided and produced a month before so that all my costumers give their agreements, the machine jammed very quickly despite my back ups and I struggled with my parallel job to put everything « right ».

Because until then I had never told you about my publication organization, « work » on my social networks, with respect to what I share with you ; and which constitutes an entrepreneurial activity in its own right and at the same time causes a lot of work, – which I would never complain about since it is my choice and it also gives me a lot of pleasure.

And suddenly:

This work constituting the third branch of a rather important tree, mine: mom, Head of legal department ( registration with the Paris Bar in the making though because of my constant lack of time last documents are still waiting on my desk😬🙄), and ENTREPRENEUR, so with all scheduled and busy , one littlee rock made the entire organization collapsed.

Besides, I take advantage of it to explain few little more things : I don’t like the term «  influencer « , -I don’t influence anyone in my opinion- I am only sharing with you what inspires me in this life and my modest written blog projections are a treasure that I have cherished for over ten years now. 10 years can you imagine?

I’m telling you things then, as a reminder:

There’s me, Liza @ liza.perry, my first account, before I had the twins.

There’s @lizaperryfood, where I share more what I eat than what I cook.

Finally there is @ my.twins.closet which represents pieces of the life of my children, Roman and Andréa.

But there are also my clients, whose image I manage on social networks, for whom I may be required to create the entire digital strategy, like my friend Zoe (I share it with you because she is my friend and I guarantee anonymity to my other clients ^^), who has had the gift of mediumship since her childhood, and who wanted me to accompany her on  » stuff that she doesn’t master »😅, which I do on @zieyeswho.

And it’s not just Zoe. There are also these trainings that I run on social networks, for students, companies, associations etc.

These photos that I take mainly for Instagram and sometimes for facebook campaigns. These videos for titktok, these tweets, this editorial content for websites… IN BRIEF, I never expound on it, but today (and for a long time actually), I wanted to tell you more, so that you understand (even if I know that many of you already know it), that sharing, creating content is a job in its own right.

It takes envy, a kind of passion too, a little, a lot of organization, and knowledge too.

On this famous algorithm in particular. We are trained in techniques. We train in content. We invest, we invest. So.

At the risk of disappointing more than one, NO the « shadowban » does not exist. And NO « instagram » does not « hide » you.

Is the algorithm not working in your favor? YES.
Why? Because you don’t create.
And that’s the problem.

At the moment, Instagram has a fierce desire to hunt down fake content creators, which are currently beating you up with tracked links (which they perceive a percentage in silver per click) because it is the «  black friday « , the «  black week « , or which invites you EVERYDAY to participate in a CONTEST BE FRIENDS, because they « THINK OF YOU ».

NO.

They think of themselves. They naively think that the winning business model is the thousand intrusive stories in their lives sprinkled with promo codes and household contests with ten accounts to follow.

FALSE.

They will also ask you to « like and comment on their last ten photos so that they GO UP in the algorithm. » If you knew, if they knew. But they do not know, do not create anything, and are only uninhibited commercialism, aligning the « collabs » of the rule panties to children’s games to food shopping.

Because they receive « portages » and out of the question to refuse anything, we always accumulate more, always sponsor more also, respecting the same speech. given by the brand with the corresponding hashtags that you find in ten influencers.ses on the same day because it is the same “influencer campaign”. Or better yet the « saved stories » that you are mailed at any time because you had to « wait for the validation of the mark ». BUT WHY DO THIS?
So what’s the added value of such content?
For me, none.
So yes, Instagram down, I found it good. A kind of break in this hell of overconsumption.
In this constant growth of the most possessing.
And I know that you are not mistaken, that you do not go to these accounts, they also tire you . But unfortunately they are now a common denominator and I had to write about them because I literally campaign for a reasoned and reasonable use of social networks.
Because beyond the issues of cyber-harassment, I find that what is being conveyed today, in the midst of the social and PANDEMIC crisis, borders on decency.

You will tell me but you also share sponsored content Liza?

Is the algorithm not working in your favor? YES.
Why? Because you don’t create.
And that’s the problem.

At the moment, Instagram has a fierce desire to hunt down fake content creators, which are currently beating you up with tracked links (which they perceive a percentage in silver per click) because it is the «  black friday « , the «  black week « , or which invites you EVERYDAY to participate in a CONTEST BE FRIENDS, because they « THINK OF YOU ».

NO.

They think of themselves. They naively think that the winning business model is the thousand intrusive stories in their lives sprinkled with promo codes and household contests with ten accounts to follow.

FALSE.

They will also ask you to « like and comment on their last ten photos so that they GO UP in the algorithm. » If you knew, if they knew. But they do not know, do not create anything, and are only uninhibited commercialism, aligning the « collabs » of the rule panties to children’s games to food shopping.

Because they receive « portages » and out of the question to refuse anything, we always accumulate more, always sponsor more also, respecting the same speech. given by the brand with the corresponding hashtags that you find in ten influencers.ses on the same day because it is the same “influencer campaign”. Or better yet the « saved stories » that you are mailed at any time because you had to « wait for the validation of the mark ». BUT WHY DO THIS?
So what’s the added value of such content?
For me, none.
So yes, Instagram down, I found it good. A kind of break in this hell of overconsumption.
In this constant growth of the most possessing.
And I know that you are not mistaken, that you do not go to these accounts, they also tire you . But unfortunately they are now a common denominator and I had to write about them because I literally campaign for a reasoned and reasonable use of social networks.
Because beyond the issues of cyber-harassment, I find that what is being conveyed today, in the midst of the social and PANDEMIC crisis, borders on decency.

You will tell me but you also share sponsored content Liza?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s