Coschooling 4 : Maths

Hello Guys!

Long time no see right?

I can not even say I’m sorry since I had so many problems on my blog and social medias platform this month!

Long story short the blog was not able to publish anything (no pictures, cropped words etc), so I could not publish every sunday as I’m used to, and my april publication schedule is not done at all!

Anyway I have worked really hard and did not give up to publish my content and I thank all of you for all your patience and kindness, emails and private messages on my platforms.

If you read my coschooling series (n°1, n°2, n°3), you know I work at home with the twins aside from what they do at school, and you know we’re about to talk math, and as I said on instagram, « maths from 0 to 6 years old ».

Before even telling you where we start and how we work, I wanted to tell each and every one of you, my readers, and especially moms, that there is NO RUSH for your kiddos to learn maths!

Speaking of, there’s also no rush for them to start learning at all! Let them play, let them be free, let them enjoy their childhood freely as long as possible, trust me, they are learning everyday, ALONE.

You must think : « She says that when she does coschooling with her kids« .

You’re right. But coschooling isn’t pushing kids to learn at an age their brain and body aren’t even physically capable of the process of learning. It is embracing your kids will of knowledge, and trust them and their choices.

Since I started talking about education and kids learning activities, there’s not a single day I haven’t had a Mom writing me worrying about her kid beeing « late » in learning letters or « math ».

Once again, there’s no rush, even though I know Instagram and people’s publications with kids aged under three talking, counting and some even writing (!), might be disturbing for so many.

To each child his own path, his/her time, his/her will.

My twins for example have opposite interests in learning, one is more about litterature when the other LOVES counting.

About our learning « process » 

Ever found your kid « classifying » his toys? Pairing the same toys, or the toys that are from the same « family » like : cars with cars, fruits, vegetables, dolls?

Did he/she ever made « lines » with his/her toys ? Like putting all dolls side by side in bed? Or making a udge traffic jam line?

Well if the answer is yes, he/she might me in a « sensitive period » (the montessorian way ;)) and starting talking about maths might be interesting for him/her.

  • When did we start :

The « when » question is one that always comes first. As far as I remember, the very first thing I did with the twins was READING them stories.

Everywhere you can read that reading is the best way to help your kid improve their langage skills; well, when it is something I totally agree with, I also started very early reading twins books with maths notions!

You may ask yourselves what book for kids under three (and even under one) talks about numbers?

Any book that tells a story with more than one character, even if it is cute animals from the farm, is a book that talks about math notions.

So I would say when the twins were almost one, I started reading them stories with more than just one character, starting with farm animals and fruits.

In addition, I sang them lots of songs were counting was in the lyrics, like five little ducks, five cheeky monkey jumping on the bed, one potato, two potato etc.

Then I added lots of fingers play, and started showing them there was a link between using their fingers and words, aka numbers.

And last but not least, counting sheeps to go to sleep!

See, there’s plenty of langage exercices and communication tools you might use to INTRODUCE maths.

  • When did we introduce the numbers :

I started introduce the « numbers » aka the real characters when the twins were 2 and a half.

I had bought a playing mat for their playroom with giant numbers and bright colors so that they can hold them in their tiny hands and start discovering new shapes : shapes with a meaning.

Slowly but surely, with stuffed animals, two pieces puzzles, little toy characters, (and while playing with them), I was always counting : « Awww look here we have three ducks, one, two, three (…)« .

When they turned three, I started reading them stories with numbers, like one well known (and studied in preschool) « 1,2,3, little cats » from Michel Van Zeveren, which story is all about naming and counting until three.

As their taste for math was rising, I partnered with every family member to count and use numbers as much as possible, like for example when putting the table for dinner :

First by giving them the plates, and number them; then by asking them how many of this or that they need.

  • It is not just about the numbers :

To me, learning maths has to be fun, especially starting at a very young age, which so many often forget. It is not only about your kid learning the numbers from 1 to 100 before any kid around; it is about your kid building strong bases to develop them years later with counting (for exemple).

Therefore, don’t forget to « work » through play his/her memory, his/her sense of logic, his/her sense of organisation : puzzle, grocery store play pretend, organized space etc (…): they all helped us to start thinking mathematics.

  • The « toys » we used :

After the number play mat, we used montessori numbers with textures, in big and small sizes as well as cards.

We also used lots of puzzles, starting two pieces to 50 now (the twins are 5 and a half).

In these puzzles, we also chose geometric puzzles as well as learning ressources for classification, such as fake fruits or engines.

Of course, books with stories around numbers and books only about numbers, like the hungry caterpillar for example.

One thing very important, I have never pushed my kid to start numbers. I have just tried listening to them, and when they were sensible to it, started proposing them some toys that might help them develop their knowledge.

In addition, with the Montessori sensory play, and numbers cards, once they were ready to hold a pencil, and when they wanted to, I let them write numbers.

I won’t tell you until where they can count now or what they learned about geometrics and shapes so far, because we must not rate our kids and let them enjoy their childhood.

I hope you find this interesting,

Feel free to ask anything in comments!

X Liza

 

Bonjour à tous(tes)!

Vous allez bien après tout ce temps ?

Je ne peux même pas dire que je suis désolée car j’ai eu tant de problèmes sur mon blog et mes réseaux sociaux ce mois-ci!

Bref, le blog n’a rien pu publier (pas d’images, pas de mots, etc.), je ne pouvais donc pas publier tous les dimanches comme j’ai l’habitude, et mon calendrier de publication pour avril n’est pas terminé du tout!

Quoiqu’il en soit, sachez que j’ai travaillé très dur et que je n’ai pas abandonné la publication de mon contenu et je vous remercie tous pour votre patience et votre gentillesse, vos emails et vos messages privés sur mes différentes plateformes.

Concernant notre article du jour, si vous avez lu ma série sur le coschooling (n ° 1, n ° 2, n ° 3), vous savez que je travaille à la maison avec les jumeaux en dehors de ce qu’ils font à l’école, et vous savez que nous devons parler de math comme je l’ai mentionné sur Instagram : « les maths de 0 à 6 ans ».

Avant même de vous dire où nous avons commencé et comment nous travaillons, je voulais dire à chacun(es) de mes lecteurs(-ices), et en particulier aux mamans, qu’il n’y a PAS DE COURSES pour que vos enfants apprennent les maths et tout autre apprentissage quelqu’il soit!

Laissez-les jouer, laissez-les être libres, laissez-les profiter de leur enfance aussi longtemps que possible.

Vous devez penser: « Elle dit cela quand elle fait du coschooling avec ses enfants« .

Vous avez raison. Mais le coschooling ne pousse pas les enfants à apprendre à un âge où leur cerveau et leur corps ne sont pas physiquement capables d’un quelconque processus d’apprentissage. Il accompagne la volonté de connaissance de vos enfants et leur fait confiance, ainsi qu’à leurs choix.

Depuis que j’ai commencé à parler d’éducation et d’activités d’apprentissage pour les enfants sur mon blog, il n’y a pas un seul jour où une maman ne m’a pas écrit s’inquiétant du fait que son enfant soit « en retard » dans l’apprentissage des lettres ou des « mathématiques ».

Encore une fois, rien ne presse, même si je connais Instagram et les publications de personnes avec des enfants de moins de trois ans qui parlent, comptent et qui écrivent (!), ce qui peut être dérangeant pour beaucoup.

A chaque enfant son chemin, son temps, sa volonté.

Mes jumeaux, par exemple, ont des intérêts opposés dans l’apprentissage : l’un apprécie la littérature quand l’autre adore compter.

A propos de notre « processus » d’apprentissage

Avez-vous déjà retrouvé votre enfant en train de « classer » ses jouets?

Associer les mêmes jouets, ou les jouets qui appartiennent à la même « famille », comme: voitures avec des voitures, des fruits, des légumes, des poupées?

A-t-il / elle déjà fait des « lignes » avec ses jouets? Placé toutes les poupées côte à côte sur son lit? Ou encore a-t-il créé une ligne d’embouteillage avec ses petites voitures ?

Eh bien, si la réponse est oui, il / elle pourrait être en pleine « période sensible » des mathématique (à la manière montessorienne ;)) et commencer à parler de mathématiques pourrait être intéressant pour lui / elle.

  • Quand avons-nous commencé:

La question « quand » est une question qui vient toujours en premier. Autant que je me souvienne, la première chose que j’ai faite avec les jumeaux a été de leurs LIRE des histoires.

On lit souvent que la lecture est le meilleur moyen d’aider votre enfant à améliorer ses compétences linguistiques. si je suis d’accord avec ça, et que j’ai commencé très tôt à lire des livres aux jumeaux, j’en ai choisi certains avec des notions de maths!

Vous devez vous demander quel livre pour les enfants de moins de trois ans (et même de moins d’un an) parle de chiffres?

Et bien, tout livre qui raconte une histoire avec plus d’un personnage, même s’il s’agit d’animaux mignons de la ferme, est un livre qui parle de notions de mathématiques.

Du coup, lorsque les jumeaux avaient presque un an, j’ai commencé à leur lire des histoires comportant plus d’un personnage,  avec les animaux de la ferme ou les fruits.

En plus, je leur ai chanté beaucoup de chansons qui comptaient dans les paroles, comme cinq petits canards, cinq singes effrontés sautant sur le lit, une pomme de terre, deux pommes de terre, etc.

Ensuite, j’ai ajouté beaucoup de comptines avec les doigts et commencé à leur montrer qu’il y avait un lien entre l’utilisation de leurs doigts et de mots, à savoir des nombres.

Et enfin, compter les moutons pour aller dormir!

Vous constaterez qu’il existe de nombreux exercices de langage et outils de communication que vous pourriez utiliser pour INTRODUIRE les mathématiques.

  • Quand avons-nous introduit les chiffres:

J’ai commencé à introduire les « chiffres », les vrais, lorsque les jumeaux avaient 2 ans et demi.

J’avais acheté un tapis pour leur salle de jeux avec des chiffres géants et des couleurs vives afin qu’ils puissent les tenir dans leurs petites mains et commencer à découvrir de nouvelles formes, des formes pleines de sens.

Lentement mais sûrement, avec des peluches, des puzzles à deux pièces, des petits personnages, -tout en jouant avec eux-, je comptais tout le temps: « Regarde, on a trois canards, un, deux, trois (…)« .

Quand ils ont eu trois ans, j’ai commencé à leur lire des histoires avec des nombres, comme celle bien connue (et étudiée au préscolaire) « 1,2,3, petits chats » de Michel Van Zeveren, histoire qui consiste à nommer et compter jusqu’à trois.

Alors que leur goût pour les mathématiques augmentait, j’ai fait participé tous les membres de la famille pour compter et utiliser les chiffres autant que possible, comme par exemple lors de la préparation d’une table pour le dîner :

D’abord en leur donnant les assiettes par exemple et en les numérotant; puis en leur demandant combien il leur en faut.

  • Il ne s’agit pas que des chiffres :

Pour moi, apprendre les maths doit être amusant, surtout à un très jeune âge, ce que beaucoup oublient.

Il ne s’agit pas seulement que votre enfant apprenne les nombres de 1 à 100 avant les autres; il s’agit pour votre enfant de construire des bases solides pour les développer des années plus tard.

Donc, n’oubliez pas de « travailler » en jouant; sa mémoire, son sens de la logique, son sens de l’organisation : casse-tête, jeu d’épicerie, espace organisé, tous ces éléments nous ont aidés à commencer à penser mathématiques.

  • Les « jouets » que nous avons utilisés :

Après le tapis de jeu de chiffres, nous avons utilisé des cartes de chiffres rugueux Montessori.

Nous avons également utilisé de nombreux puzzles, en commençant par deux pièces et jusqu’à 50 aujourd’hui (les jumeaux ont 5 ans et demi).

Dans ces puzzles, nous avons également choisi des puzzles géométriques ainsi que des ressources d’apprentissage pour la classification, telles que des faux fruits ou des voitures.

Bien sûr, les livres avec des histoires autour des chiffres comme la chenille qui fait des trous, par exemple.

En conclusion, une chose très importante : je n’ai jamais poussé mes enfants à commencer à compter. J’ai simplement essayé de les écouter et, lorsqu’ils étaient prêts, j’ai commencé à leur proposer des jouets/jeux qui pouvaient les aider à développer leurs connaissances ainsi que leurs aptitudes.

Par la suite, une fois qu’ils étaient prêts à tenir un crayon et quand ils l’ont souhaité, je les ai laissé écrire des chiffres.

Je ne vous dirai pas jusqu’où ils peuvent compter au jour d’aujourd’hui ni ce qu’ils ont appris sur la géométrie et les formes, car pour moi nous ne devons pas évaluer nos enfants en les comparant aux autres mais les laisser profiter de leur enfance tout en les accompagnant dans leurs soifs d’apprentissage(s).

J’espère que cet article vous a plu,

N’hésitez pas à poser des questions en commentaires!

X Liza

6 commentaires

Répondre à Elaine Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s